tant va konstrukt à l'eau qu'à la fin plouf c'est l'angoisse

Mailing list, liste de diffusion et gestion d\'emailing
inscrivez-vous à la newsletter en indiquant votre e-mail dans la fenêtre ci-dessus. on vous demandera de remplir votre profil. rien à foutre, c'est pas obligatoire. d'autre part, selon les réglages de votre boite mail, la newsletter risque de vous arriver dans les courriers indésirables. à vérifier, donc.

POUR PROPOSER VOS TEXTES (format .rtf ou .odt) OU VOS IMAGES (format .jpg, 600 dpi minimum).,

ECRIRE A KONSSTRUKT@HOTMAIL.COM EN PRECISANT "L'ANGOISSE" DANS LE SUJET

FAIRE UN DON / POURQUOI FAIRE UN DON ? http://www.konsstrukthon.blogspot.com

samedi 24 mars 2012

L'ANGOISSE VIENT DE PARAITRE !

L'Angoisse numéro 1 (deuxième série) vient de paraître !
Un merveilleux concentré de bile figée, de rage froide, de sales tronches, d'humeurs maussades, d'anxiété sans raison valable.
Une joyeuse ration de crasse, de sueur séchée, de sécrétions périmées, d'aigreur, d'amertume, de muscles flasques, d'insomnies inutiles.
Un petit tour du côté de la face cachée de nos tronches, un peu de tourisme dans le négatif du monde.
72 PAGES - CINQ EUROS

Au menu :

Les enluminutes psychiatriquement incorrectes de Gaspard Pitiot, la mélancolie hargneuse de Pascal Batard, la déprime trop douce pour être honnête de Marlène Tissot, la litanie agoraphobe de Laura Vazquez, l'érotisme congelé d'Ectoplasm, un peu de pédagogie maniaco-dépressive avec Nicolas Albert G., de l'autofiction cauchemarrante avec Boris (ex Boris Crack), avec Laura Vazquez, encore, des photos et des dessins qui traitent le monde comme un otage à qui on enfile une cagoule sur la tête, de la SF masochiste contre son gré avec Soomiz, des visages et des âmes découpés comme du jambon avec Jean-Marc Renault, le concassage obsessionnel d'un futur qui a déjà eu lieu avec Mathias Richard, les cauchemars de Laure Chiaradia en gros plans charbonneux aussi faciles à oublier qu'une photo volée de scène de crime, Yannick Torlini qui solliloque en court-circuit et plante des clous dans nos neurones, Marc-Brunier Mestas qui baise avec la mort et en tire des gravures pour faire dormir les enfants des serial-killers, Christophe Siébert qui découvre tout ce qu'on peut faire avec un rasoir et Anne Van der Linden qui recrache la bible et le moyen-âge comme un malade mental vomit son haldol.

Pour commander, utilisez le bon ci-dessous (vous pouvez l'imprimer ou le télécharger sur votre ordinateur en faisant un clic droit avec votre souris et en choisissant l'option qui vous convient), ou un papier libre, à votre convenance :

1 commentaires:

Blogger strofka a dit...

la poésie n'y a sa place.

4 mai 2012 à 08:51  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil